Uncategorized

Du tsunami à la crue fertile?

Un livre récent (1) met en garde contre l’effet du numérique. J’ai assisté à deux journées de formation qui montrent qu’au moins une partie des enseignants est en marche pour faire fructifier les possibilités du numérique. Pour reprendre l’image de départ, plutôt que de construire une digue qui finira par céder j’ai vu des canaux qui vont irriguer les classes.

 

L’évènement, organisé par l’académie de Créteil était intitulé “enseigner les SVT par et pour le numérique” (2). Je vais volontairement centrer l’analyser sur les enseignants qui ont fait les présentations, racontant leurs expériences avec leurs élèves. On peut retrouver les réactions en direct sur ce mur twitter.

 

La matinée était constituée de trois tables rondes sur trois sujet complémentaires:

  • “Inverser les pratiques pour apprendre à apprendre”
    Maxime TREIBER présentait sa pratique de la pédagogie inversée.
    ImageParmi les intérogations on note le problème de créer les ressources pour les élève qui est chronophage mais qui peut être limité grace aux nombreuses ressources en ligne.
  • “Travailler à plusieurs mains : utiliser l’intelligence collective pour personnaliser les apprentissages”
    Frédéric VERON (@SVTux) présentait son utilisation de Framapad, comme sur cette vidéo.

    quelques échanges sont résumés dans ce storify.
    Si vous avez des remarques supplémentaires elles seront utilisées pour améliorer ma présentation.
  • “Utiliser les médias numériques pour enseigner les SVT, enseigner les SVT pour éduquer aux médias numériques”
    Laurent ECONOMIDES (@Milnesium) présente sont travail sur une controverse scientifique, celle de l’article Séralini.
    wordleOn peut notamment trouver le travail sur scoopit ici. Deux points intéressants: i) la remise en question de la stratégie proposée par l’enseignant pour en proposer une meilleure; ii) une analyse critique de la temporalité des messages et de leur fiabilité qui est étonnamment similaire à celle de Olivier Boulanger, journaliste scientifique présent pour commenter ce travail.

 

Chaque présentation était suivie de nombreuses questions, notamment pratiques, qui laissent penser que de nombreux collègues envisagent sérieusement de tester les pratiques présentées. La présence plus que bienveillante des inspecteurs est sans doute aussi une incitation significative.

 

L’après-midi était consacrée aux ateliers pratiques: 1) utilisation des jeux (avec cette activité), réalitée augmentée (), boite à outils () et création de liens et vidéos ();

 

La deuxième journée avait le même programme mais était un peu différente chacun ayant adapté son discours après les discussions de la veille mettant en valeur la complémentarité entre les trois sujets. Tout ceci ne peut en rester là. Comment aller plus loin:
– Vous avez une idée pour améliorer ce texte? N’hésitez pas à laisser un commentaire!
– Les contacts noués
– Et il faudra aller vers la recherche qui est active dans le domaine:

http://edutice.archives-ouvertes.fr/index.php

(1) Le tsunami numérique par Emmanuel Davidenkoff (le trouver ici); N.B.; Je n’ai pas encore eu le temps de lire le livre…
(2) http://svt.ac-creteil.fr/IMG/pdf/programme_seminairesvt_11-12avril2014.pdf

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s