Vaccin à ARN

On nous parle depuis quelques semaines de vaccin à ARN et cela soulève de nombreuses interrogations. Je suppose que ces interrogations sont dues, au moins en partie, au fait que l’ARN n’est pas une molécule très connue et je me propose donc de partager quelques informations pour aider ceux qui veulent comprendre de quoi il s’agit.

Revenons tout d’abord sur la vaccination. La vaccination repose sur deux principes:

  • En premier lieu, la vaccination repose sur la capacité du système immunitaire à reconnaître les molécules qui sont à l’extérieur d’une bactérie, ou dans le cas qui nous concerne d’un virus. Cette reconnaissance se fait entre des protéines produites par nos cellules immunitaires, les anticorps, et des protéines du corps étranger que l’on appelle antigène (voir illustration).
  • Le deuxième principe, c’est la mémoire que notre organisme garde des corps étrangers qu’il a rencontrés. Une vaccination c’est donc une forme de répétition ou d’entraînement. Un point qui est important c’est que l’on a pas besoin de s’entraîner avec le virus entier mais simplement avec l’antigène. L’antigène est suffisant pour entraîner le système immunitaire, mais tout seul il n’est pas dangereux. un peu comme les simulations de crash que font les pilotes de ligne pendant leurs formations.
Illustration du SARS-Cov2. On voit à l’extérieur du virus des protéines, en magenta, interagir avec des anticorps, en jaune.

Du coup la question récurrente est: quel est le meilleur moyen de produire ces antigènes. Dans le cas de vaccin à ARN l’idée c’est que c’est notre organisme qui va produire la protéine grâce au plan fournit par l’ARN. Pour une explication de cette étape je vous propose cette vidéo sur les protéines dont la deuxième partie traite du passage ARN → protéine:

Mais du coup il nous faut en savoir plus sur l’ARN. Je vous propose donc une deuxième vidéo qui présente les acides nucléiques, ADN et ARN, et décrit les différences entre les deux. 

Cette distinction est importante dans le contexte actuel parce que cela explique que l’ARN messager n’est qu’un intermédiaire dans le passage de l’information génétique de l’ADN vers les protéines. Ce passage est unidirectionnel ADN → ARN → protéines et est rendu possible par des enzymes (transcriptase puis ribosome). Notre corps ne produit pas de rétrotranscriptase qui permettrait le passage ARN vers ADN. L’ARN ne peut pas être transformé en ADN et ne peut donc pas s’intégrer à notre génome.

D’un point de vue pratique l’ARN est aussi une molécule relativement fragile ce qui explique que l’on doit le conserver dans un congélateur plus puissant que la normale.

J’espère que ces quelques informations pourront vous rassurer au moment de vous faire vacciner!

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s